La chapelle Saint-Antoine et Tessarolo

||La chapelle Saint-Antoine et Tessarolo

 

Construite au XVII° siècle, la petite chapelle Saint-Antoine qui se trouve à la fin du chemin Saint-Arnoux, a été longtemps un lieu de pèlerinage pour les Tourrettans. Ils y priaient Saint-Antoine Le Grand, l’ermite du désert qui avait la vertu de protéger des fièvres.

 

En 1973, la chapelle fait l’objet d’une rénovation mise en place par la municipalité et l’abbé Thivet (aumônier des artistes de la Côte d’Azur) mandate alors le jeune artiste peintre Tessarolo afin qu’il habille des murs intérieurs de fresques colorées.
18 m2 de remarquables peintures où l’on retrouve la célèbre tentation de Saint-Antoine dans ce style propre à l’artiste qui lui a valu une réputation internationale.
Plus de trente ans après, la peinture a pali et l’humidité attaque les dégradés de bleus et les étonnants animaux que recèle la chapelle!

L’association de défense du quartier des Quenières ( constituée en 1997) a alors l’idée de partir à la recherche du peintre et après l’avoir retrouvé à Menton, la présidente, Yvonne Clouet, lui propose de reprendre ses fresques abimées par le temps.

Elle se souvient « Il était ému de retrouver cette œuvre de jeunesse! Nous avons mis deux ans à recueillir les fonds nécessaires à la rénovation ainsi en septembre 2007 nous avons proposé un concert exceptionnel avec la jeune violoniste Erika Velain à la chapelle Saint-Jean, un beau succès. La municipalité a entrepris les travaux de gros œuvres et avec l’aide de l’association « Les Amis de Tourrettes » nous avons pu faire le chèque à l’artiste en 2009. Nous avons alors remis au gout du jour la procession de la mi-juin avec repas champêtre et bien que l’association soit dissoute depuis 2017, cette tradition demeure. »

 

Le 1° janvier 2018 Tessarolo a rejoint au paradis des artistes ses amis Louis Nucera, Chagall et André Verdet.

 

 

2018-02-21T12:35:12+00:00 31 janvier 2018|Actualités|