Près de 300 Tourrettans sont venus écouter les vœux du maire de la commune, Damien Bagaria, celui-ci était entouré de son conseil municipal et de nombreux maires de la CASA.

Avaient également répondu à son invitation la sénatrice des Alpes-Maritimes Dominique Estrosi Sassone, le député LR de la 7° circonscription Eric Pauget, le maire d’Antibes et président de la CASA Jean Leonetti et les conseillers départementaux du canton de Valbonne Anne-Marie Dumont et Gérald Lombardo qui est également maire du Rouret.

Des discours menés grand train où la bonne humeur et la bienveillance étaient de rigueur. Le maire a tout d’abord rappelé qu’en 2018 “Deux opérations majeures ont débuté, la rénovation profonde du bâtiment qui nous reçoit ce soir, désormais Espace Paul Ceuzin qui comprend 4 salles et la construction du centre technique municipal, route de Provence. Ces deux ouvrages seront livrés dans les prochaines semaines à leurs utilisateurs. Les écoles et les associations vont bénéficier de ces très belles installations et les agents communaux vont enfin disposer de conditions de travail aux normes et adaptées à leurs besoins.
L’inauguration avec journée portes ouvertes à l’espace Ceuzin est prévue le samedi 9 mars.

Et le maire d’enchainer sur d’autres points positifs en 2018: la 4° classe maintenue à l’école maternelle, l’ouverture d’un cabinet médical avec 2 jeunes femmes docteurs en médecine. “Je suis également fier et heureux de la participation de la commune et de sa fleur emblématique à l’aventure du classement UNESCO de la commune au patrimoine immatériel de l’humanité des savoir-faire liés au parfum en Pays de Grasse. Quant à la culture, elle a mis à l’honneur les femmes dans l’exposition sur l’œuvre de la coréenne Sund Ja Rhee et les différentes manifestations du centenaire de l’armistice de 1918 centrées sur la femme pendant la Grande Guerre.

Le maire précise que grâce à son intervention auprès du préfet l’objectif triennal des logements sociaux passe de 142 à 30, le préfet a exempté la commune de la pénalité de 95 000 euros mais Tourrettes est toujours redevable de 117 000 euros de pénalité au titre de sa carence en logements sociaux!

Des projets d’école pour 2019
Puis Damien Bagaria enchaine sur les projets “Deux belles opérations vont être lancées: la construction de la nouvelle école intercommunale à Pont du Loup (avec Gourdon), une école qui apportera aux enfants des deux communes une qualité de vie et une réelle sécurité. Elle sera aussi le cœur du hameau et, en irrigant les deux rives du Loup de son rayonnement, contribuera à son développement social et économique. Est prévue également, la réfection de la cour de l’école élémentaire de Tourrettes avec déplacement des toilettes devenues obsolètes, construction d’une salle d’activités et agrandissement de la cour.

D’autres points pour 2019
L’éperon rocheux qui porte le village qui va faire l’objet d’une évaluation complémentaire des travaux de confortement et de sécurisation. Lancement mi-février d’une consultation sur le PLU avec synthèse en avril. Poursuite de construction des logements sociaux, restauration/rénovation de l’église (la toiture en 2019), étude de faisabilité d’une passerelle vélo/piéton afin de relier la route de Pascaressa à la route de Provence et le maire de conclure après avoir remercié les services de sécurité pour leur engagement sans faille et les élus présents “Je vous souhaite à toutes et à tous ainsi qu’à tous ceux que vous aimez, une belle et bonne année 2019, riche de beaucoup de petits bonheurs partagés.

Notons l’intervention du député Éric Pauget qui a souligné la rigueur et le bon sens du maire de Tourrettes “Il gère sa commune en bon père de famille! Je vous souhaite à tous le bonheur“. Quant au maire d’Antibes, Jean Leonetti il a souligné le côté “grognard de l’Empire du maire: Damien Bagaria est parfois bougon, il hausse le ton quand il faut mais il arrive à ses fins“.

Enfin la sénatrice Dominique Estrosi Sassone a félicité l’ensemble des élus présents “la commune c’est le socle de la démocratie, les maires sont les défenseurs de la proximité, il ne faut pas les décourager. Que 2019 soit une année utile à l’union de notre pays.